Mon organisation zéro déchet

Compost zéro déchet

Bonjour mes cocos,

Vous l’avez peut-être remarqué… Petit à petit sur ce blog et les réseaux sociaux s’immiscent des photos et articles autour du zéro déchet, de la permaculture, du recyclage. Bon, pour le recyclage, vous l’aviez sûrement déjà remarqué au gré de mes articles DIY Récup et Couture Récup !

J’aime trouver des solutions zéro déchet pour mon quotidien. Mon but n’est pas encore d’être au zéro déchet total mais je travaille doucement à leur réduction dans mon intérieur. Sans être une extrémiste de la chose, je trouve important de limiter les excès de consommation d’objets, d’habits, de nourriture. C’est quelque chose qui m’a toujours tenu à cœur. Certainement parce que je viens d’une famille qui avait son compost, achetait des vêtements d’occasion et faisait le tri sélectif !

Quand nous avons déménagé d’un appartement en maison, j’ai même pu davantage réaliser le nombre de poubelle que nous mettions chaque semaine devant notre grille. C’est sûr qu’en immeuble, le recul est plus difficile. Je me suis mise à faire plus attention et ça porte des fruits !

La première chose mise en place a été le bac à compost ! Avant même d’habiter la maison, nous avions installé le bac. OK, il n’y avait pas encore de cuisine, pas de salle de bain, un salon plein de gravats, mais nous avions notre bac à compost. Oui, j’ai dit que j’étais pas extrémiste… Va falloir que je me remette en cause !

J’ai envie de partager avec vous quelques petites solutions que nous avons mis en place pour réduire nos déchets. Il y a mille actions possibles encore mais déjà, cela vous donnera des idées. Je l’espère !

Jardinière en bois de palette

Zéro déchet (ou presque) dans ma cuisine

Loin d’être un exemple en la matière, je fais mes courses au supermarché. Biocoop est vraiment cher pour nous et nous avons explosé notre budget course chaque fois que nous y sommes allés ! Pourtant déjà, on peut :

  • Éviter au max les choses emballées
  • Faire le tri sélectif (verre/ carton / plastique)
  • Faire son compost
  • Réutiliser certains emballages pour faire des jeux et DIY avec les enfants ou pour la déco
  • Donner les bouchons de liège à des associations
  • Donner les bouchons de plastique à des associations
  • Réutiliser les contenants (plutôt que le film plastique)
  • Manger le vert des poireaux, les fanes de radis, de carotte, les feuilles de choux fleur. J’ai testé avec de délicieuses recettes !
  • Ne pas acheter de plats tout cuisinés
  • Utiliser du vinaigre blanc pour quasiment tout le ménage.
  • Cuisiner de nouveaux plats avec les restes

Évidemment, je pourrais aussi :

  • Acheter en vrac. Je le fais déjà pour les graines et le thé
  • Utiliser des sacs en tissu pour l’achat du pain ou des légumes. C’est un projet à venir !
  • OK, je craque encore pour les sushis à emporter. Mais j’ai l’idée d’apporter mon contenant, on verra ce qu’ils en pensent !
  • Faire ses pastilles vaisselle / lessive / produit vaisselle.

Zéro déchet (ou presque) dans la salle de bain et pour bébé

canelé savon au thé

  • Utiliser des lingettes démaquillantes lavables
  • Faire ses produits de beauté maison ou acheter sans emballage (shampoing sec, savon et pas gel douche). Je vous en parle dans un prochain article)
  • Refaire des savons avec les fins de savons !
  • Utiliser des lingettes bébé lavables pour le change. Je vous en parle dans un prochain article !)
  • Laver les fesses de bébé à l’eau ou au liniment

Evidemment, je pourrais aussi :

 

  • Utiliser des couches lavables. Ca, c’est un truc pas testé, j’hésite pour le deuxième, j’attends vos témoignages.

Oriculi Lamazuna

  • Utiliser un oriculi lavable pour se nettoyer les oreilles. Prochain achat !
  • Utiliser une cup et/ou des serviettes lavables pour les filles. Prochain projet !
  • Utiliser du shampoing sec. Je le remets à nouveau parce qu’en réalité, je me lave déjà au savon de Marseille, mais j’utilise du shampoing liquide ! Mon G. s’est mis au no-poo, il a des cheveux superbes. Moi, je n’ai pas franchi cette étape !

Zéro déchet (ou presque) dans la maison

enveloppes customisées

tête de lit repeinte shabby

  • Mettre un autocollant stop pub sur la boîte aux lettres
  • Donner ses vêtements et textiles usagés à des associations ou vendre en vide-dressing
  • Acheter des vêtements d’occasion
  • Dans le même esprit, donner ou vendre les meubles/ livres/ petits objets qu’on n’aime plus
  • Garder systématiquement les enveloppes pour les customiser et les renvoyer
  • Garder les courriers avec envers blanc comme brouillon
  • Utiliser des vieux tee-shirts et textiles comme chiffons
  • Trier les petits bouts de métal qui traînent dans la maison et les mettre à la décharge (cintre, barrette, fil divers…)
  • Acheter ses meubles et sa déco d’occasion ou faire les encombrants !
  • Utiliser des sacs réutilisables pour les courses, la pharmacie, les magasins divers
  • Coudre avec des tissus / matériaux récup (comme mon tapis d’éveil, dernier article Pimprelys)

Évidemment, je pourrais aussi :

  • Rapporter les cintres du pressing. Je n’en ai pas encore le réflexe.
  • Sûrement faire mille autres choses, mais je vous l’ai dit : je ne suis pas une extrémiste du zéro déchet !

Et pour moi qui ai des travaux dans ma maison, j’avoue que sur le point travaux, il est très difficile d’être écolo. A part le choix de certains matériaux, le fait d’avoir acheté des couvertures chez Emmaüs pour servir de protection de sol, ça reste un domaine difficile et le zéro déchet est rare. Nous avons donc essayé de bien trier les gravats en espérant que la déchetterie fait un vrai travail de valorisation. A ce propos, j’avais trouvé génial le passage du film Demain ou les gens ne travaillent pas en déchetterie mais en lieu de revalorisation. Je ne sais plus trop comment ils appelaient ça mais ça m’a plus et donnait un autre sens à leur métier.

J’espère que cet article vous aura inspirés. Et vous, ça vous parle le zéro déchet ? Vous en êtes où ?!

26 Comments

  • Bonsoir Pimprelys, merci pour ton article que j’apprécie beaucoup pour sa mesure et son humilité. Je suis souvent un peu mal à l’aise face aux personnes qui se revendiquent zéro déchet, surtout quand elle le font sur internet car internet aussi produit des déchets (en carbone notamment). Ta modestie me touche beaucoup et c’est aussi pour ça que j’aime te lire. Ici aussi, nous avons une fibre « écologique intégrale », mais sans extrémisme ni aveuglement (du moins j’espère). Dernièrement, j’ai testé les wrap à la cire d’abeilles pour remplacer le film plastique sur les yaourts que mon fils ne termine pas toujours (mais que l’on ne jette pas!). Je suis très contente de ce geste simple, efficace et peu coûteux. Nous avons testé les couches lavables des 2 mois de notre garçon jusqu’à sa propreté (vers 2 ans et demi). De fait, cela fait plusieurs fois que des amies enceintes me demandent mon retour sur l’expérience sur les couches lavables, donc, je vais peut-être écrire un article là dessus prochainement. Le maître mot pour les couches lavables à mon avis est le même que pour la réduction des déchets: on fait ce qu’on peut et c’est déjà bien. Quand mon fils était malade, qu’on était en vacances en camping ou en week-end dans la famille, on ne se privait pas de repasser en jetable. Si cela t’intéresse, je pourrais t’en dire plus, mais j’en ai déjà trop dit et je ne veux pas créer de déchet sur ton joli blog 😉 A bientôt, bon week-end!

    • Merci pour ton commentaire ! Effectivement je ne me revendique pas « z&ro déchet » mais plutôt en cours ! Sans penser vraiment que je l’attendrai un jour mais au moins, je réduis à fond ! Les wrap à la cire d’abeille, tu les as achetés ou fabriqués ? J’hésite à me lancer ! Pour les couches, j’attends ton article avec impatience car il va me falloir prendre une décision !!! ps : un commentaire, surtout long n’est jamais un « déchet » ! C’est ça qui me fait savoir aussi ce que vous avez pensé de l’article et quelles sont vos réflexions dessus, donc MERCI !!!

      • Bonjour Pimprelys, J’ai fabriqué les wrap moi-même. J’ai fait un article sur mon blog si ça t’intéresse. Il suffit juste de passer 5 minutes une plaque de cuisson dans un four un peu chaud (par exemple après avoir éteint le four suite à la cuisson d’un gateau) en ayant étalé dessus un tissu ni trop fin ni trop épais (et pas en matière plastique bien sûr) et disposé sur celui-ci des billes de cire d’abeille. J’achète le pain de cire dans une boutique spécialisée dans le miel (Famille Mary), ça ne coûte que 2 ou 3 euros et le pain me permet de cirer 4 ou 5 plaque de cuisson. C’est un excellent moyen de réutiliser les chutes de tissu. Et je prépare l’article sur les couches (j’ai l’impression de lire qu’une bonne nouvelle pourrait être attendue, si c’est le cas, je m’en réjouis sincèrement. Nous sommes quant à nous toujours fermement encrés dans l’espérance).

        • Je vais peut-être me lancer dans ces wrap ! Il faut que je motive mon G à les utiliser !!! Effectivement, pour la bonne nouvelle, je l’ai annoncé dans mon article sur le tapis d’éveil. Nous attendons un bébé pour janvier !!! C’est une belle grâce et nous réalisons la chance que nous avons. Je pense bien fort à vous en tout cas. C’est si long parfois…

          • Quelle grande joie pour vous que l’arrivée de ce deuxième petit bébé! Je prie bien pour vous et pour votre famille. Je rends vraiment grâce pour cette belle nouvelle qui me confirme dans l’espérance. J’ai préparé l’article sur les couches si cela t’intéresse. N’hésite pas à me demander des infos supplémentaires si tu as besoin. En UDP 😉

  • Je me reconnais totalement dans tout ce que tu expliques… la réduction des déchets ça m’inspire carrément !
    En plus des pistes que je t’ai données sur facebook, je rajouterais une chose : faire le plus possible sa cuisine soi-même, et pas seulement les plats cuisinés mais les basiques. Il est évident que c’est beaucoup plus facile quand on est au foyer… par exemple, faire ses yaourts et ses pâtes à tarte, ça réduit bien les poubelles. J’ai encore du chemin pour y arriver !

    • Merci pour toutes les idées France !Effectivement, faire les choses de base évite les déchets. C’est souvent moins économique, ça dépend… Pour les yaourts, nous n’en mangeons presque plus (plus de produits laitiers) sauf pour T. Donc rien que pour elle, je pourrais me lancer ! Et pour la pate à tarte, j’y pense tout le temps, mais il me faudrait un pétrisseur ! Avec une machine à pain ?

        • Et franchement on a fait le calcul avec mon T, c’est économiquement rentable de faire ses pâtes à tarte 🙂 tu aurais vu sa joie de faire des pizzas maison pour commencer les vacances, on s’est régalés !!
          En revanche, nous consommons beaucoup de yaourts, donc je privilégie les pots en verre. Pas très envie de me mettre à la yaourtière, j’ai déjà assez d’électroménager dans ma cuisine !

        • Pas de machine à pain et un robot top mais pas assez puissant pour pétrir. Je risque de le déglinguer ! Mais je fais toutes mes pizzas maison sauf la pâte qui est clairement un point d’amélioration dans ma cuisine !!! Je vais y songer sérieusement 😉

  • Hello !

    Super article (et je ne suis pas du tout un fan du zéro déchet à la base… pas que cela ne me tente pas, mais je trois ça très difficile et compliqué pour une famille de 4 dans un minuscule appartement de la région parisienne)
    Ca marche vraiment l’autocollant stop pub ? Où as tu trouvé ton autocollant 🙂 ??

    La cup, perso, c’est une révolution… je ne reviendrais jamais en arrière !!!

    Et sinon je fabrique mon liniment moi même ! J’en suis très fière ! Pour l’instant je me contente de faire une émulsion (moitié eau de chaux acheté en pharmacie, moitié huile d’olive bio 🙂 ) mais je viens d’acheter quelques grammes de cire d’abeille pour stabiliser l’émulsion, et ne pas avoir besoin de secouer le flacon le matin.

    Sinon, pour les produits frais, je vais au marché le dima,che matin, et j’essaye d’aprendre à cuisiner de nouvelles choses pour utiliser à fond les aliments de saison !!

    • Tu n’es pas obligée de viser le zéro déchet ! Commence petit mais bien ! Déjà faire qqes tris ! Quand nous avons déménagé, il y avait déjà le stop pub sur la BAL. Nous ne l’avons pas enlevé et ne recevons plus du tout de pub ! J’ai un amis qui a lancé sa boîte d’autocollants stop pub. Ca se trouve sur Internet…

  • Bravo Pimprelys ! Comme toi, j’essaye de faire tous ces petits gestes, et j’ai adoré le film Demain ! J’habite au 4ème sans ascenseur, ce qui fait que je sens bien si on a été reglo niveau poubelle ou pas… J’essaye de réduire de plus en plus mes courses en supermarché (en privilégiant le marché et donc en changeant notre manière de s’alimenter pour ne pas faire exploser le budget nourriture) car je remarque que c’est ça qui remplit le plus nos poubelles… Mais mon mari n’est pas trop convaincu car il tient trop à ses cordons bleus et ses céréales… J’essaye doucement de faire bouger les lignes ! A petits pas…

    • C’est super ! Et il faut déjà voir tout ce qu’on met en place, pas que se focaliser sur ce qu’on ne fait pas. Effectivement, ça marche à deux. Moi je ne mange plus de cordon bleu mais je trouve ça trop bon !!! Pour les céréales, faites les vous même avec plein de noix et de flocons, c’est vraiment bon !

  • Chouette article ! Je m’y reconnais bien ! 😉
    Le zéro-déchet me parait difficile à atteindre avec nos 4 enfants en bas âge, mais nous faisons pas mal d’efforts dans différents domaines pour réduire le volume d’ordures ménagères. Compost aussi, liniment maison et lingettes lavables, commande de farine en gros (parce que je suis une grosse utilisatrice !), recyclage des textiles (et des chemises de mon mari ! 😉 ), shampooing solide (je suis tentée par le no-poo mais n’arrive pas à passer le cap), savon d’Alep… J’ai même fini par adopter les perles de céramique pour l’eau, malgré ma déception du début ! 😉
    Le dernier changement en date, c’est la confection des yaourts maison (méthode ici, sans yaourtière : https://nicrunicuit.com/faire/fermenter/faire-ses-yaourts-maison/). Certes, j’utilise du lait microfiltré vendu en bouteille plastique, mais la bouteille est recyclable et c’est toujours mieux que les 8 pots plastiques qui partent à chaque fois dans les ordures ménagères !

    Prochains projets : les protections féminines lavables, et le recyclage des chaussettes trouées en tawashi !

    ça marche, les enveloppes pré-affranchies à customiser ? Elles arrivent à bon port ?

    Et réaction aux commentaires précédents : je n’ai pas de robot ni de machine à pain, juste des crochets à mon batteur électrique, mais je fais pain, pâtes à pizza et pâtes à tarte maison. Pour le pain, j’utilise cette recette, encore un peu simplifiée : http://www.cuisine-campagne.com/index.php?post/2014/01/28/Le-fabuleux-pain-sans-p%C3%A9trissage-de-Jim-Lahey
    Pour la pâte à tarte, cette recette de pâte brisée : http://www.saines-gourmandises.fr/2017/02/16/pour-vous-aider/
    Pour la pâte à pizza, la recette d’ici : http://www.saines-gourmandises.fr/2014/08/21/la-pizza-cest-bon-pour-la-ligne-si-si-enfin-du-moins-celle-la/#more-1022

    • Je crois qu’il ne faut pas spécialement viser le zéro déchet mais au moins la réduction des déchets ! C’est déjà top tout ce que tu fais !
      Concernant les enveloppes, si tu laisses un vrai cadre clair pour l’adresse du destinataire, ça marche très bien ! Moi, je n’utilise jamais des pré affranchies (sinon, ce n’est pas du recyclage, mais j’utilise de vieille enveloppes de pub (effectivement, parfois affranchies) tant que l’adresse est bien lisible et le timbre neuf, c’est bon !
      Je vais regarder tes recettes ! Merci !

  • Très intéressant de lire tous vos commentaires et voici quelques petites réflexions :
    * pendant des années, j’ai fait toutes mes pâtes à tarte (sauf feuilletées, 1 tour 3 tours, la flegme !) mais pas besoin d’avoir une machine qui vient encore encombrer mais de bonnes mains bien propres et le plaisir de pétrir mais pas trop pour ne pas durcir la pâte, honnêtement, c’est vite fait !
    * pourquoi coller un autocollant stop-pub ? j’ai fait un petit dessin proprement scotché sur ma B. à Lettres, pas mal non plus !
    * habitant la campagne, tous les végetaux de la cuisine finissent au compost et au printemps, que de belles surprises , des pieds de tomate sortent de mon tas de compost ainsi que butternut ou potirons issus des graines jetées dans ma poubelle !
    * j’achète de puis des années dans des bourses aux vêtements, si l’on choisit bien (et que l’on vient à l’ouverture), on y fait de très belles affaires pour des sommes plus que modiques
    * puis, je donne à Emmaus…
    Voilà, rien de très nouveau …mais c’est ma petite contribution et par ailleurs, je ne me vois pas encore faire 5 km à vélo pour aller faire les courses chargée comme un baudet (surtout, la petite côte qui n’a l’air de rien avant d’arriver chez moi, aie, aie !) Donc, c’est en voiture !

    • Tiens tiens, les chiens ne font pas des chats ! Je reconnais curieusement bcp de choses que je fais aussi 😉 Il faut vous acheter une carriole pour faire les courses et un vélo électrique, héhé, la côte serai montée en 1 minute !!!

  • Nous sommes sans voiture, un peu par défaut, donc je fais justement mes courses à vélo et je dois dire qu’à 3 ça va, je mets tout sur le dos et sur le siège bébé (le pack de lait rentre pile poil!) mais cela ne peut pas durer ! Je me dis qu’avoir vécu tant d’années sans voiture c’est bon pour le bilan carbone 😉

    Pour le compost, vous êtes vernies de pouvoir le faire…je me souviens avoir été dans votre jardin d’enfance à l’A. et vous nous aviez dit avoir eu de magnifiques plantations sur l’arrivée des évacuations des toilettes !! nous en avions bien ri… impossible chez nous en ville…nous verrons après notre déménagement, en ville aussi, mais j’en doute et je déprime un peu à chaque fois que je jette mes épluchures…

    Pour la pub, je me souviens il y a 3-4 ans en avoir eu ras-le-bol des quantités de pub hallucinantes d’organisations toutes fort utiles et belles, mais je ne donne qu’à deux d’entre- elles… j’ai donc entrepris de répondre à chacune par mail ou en renvoyant l’enveloppe avec le bon d’abonnement ou de don et spécifiant de nous rayer de leurs listes. Radical : je n’ai quasiment plus rien.

  • oui,, renvoyer systématiquement les pubs du courrier à l’envoyeur, effectivement, ça marche très bien et j’apprends aussi à reconnaitre qui nous a « vendu » par les mêmes fautes d’orthographe dans le nom ou l’adresse. Hop, un petit mail ..et plus rien ensuite !
    Cela prend un peu de temps au début, mais ensuite, cela devient assez rare !
    Je connaissais qn qui utilisait l’eau de pluie pour se laver les cheveux, mais quand j’ai compris que cette eau traversait l’atmosphère polluée, cela ne m’a pas tentée !
    C’est un sujet sans fin mais tellement d’actualité, car il touche toutes les facettes de notre corps mais aussi de notre condition morale !

    • Cette histoire d’eau de pluie me fait penser à cette petite astuce anti-gaspi que nous utilisons tous les jours depuis bientôt 1 an : notre sdb est au dernier étage de la maison, et la chaudière à la cave. Il faut toujours attendre quelques minutes avant d’avoir de l’eau chaude pour prendre sa douche !
      Un jour j’ai récupéré l’eau dans une grande bassine, et j’ai mesuré : chaque jour, nous perdions ainsi 5 à 10 litres d’eau inutilement !!!!
      Désormais la bassine trône dans la baignoire, et à chaque chasse d’eau je remplis le réservoir des toilettes avec l’eau ainsi récupérée.

  • Très chouette article ! Merci beaucoup pour toutes ces astuces, j’essaie aussi de plus en plus à faire attention autant pour faire des économies que de faire des efforts pour l’environnement 🙂

    • Quand les deux écono et écolo peuvent aller ensemble alors c’est parfait ! Pas toujours le cas… malheureusement ! Merci pour ton passage Justine !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *