Les petites joies #16 – Spécial triporteur !

Article du 22/02/2019 remis à jour le 11/02/2020

Petite joie #1 – Mon triporteur vélo cargo Babboe Big

Depuis quelques mois, je me déplace en triporteur ! Cela fait très longtemps que je voulais vous le partager mais… je ne trouvais pas le temps de faire des photos !!! Le triporteur est un vélo cargo sur lequel est fixé une caisse pouvant transporter enfant ou marchandises.

Cela me change la vie, vous n’imaginez pas !!! Depuis la naissance de ma seconde, je n’avais plus ma voiture professionnelle pour me déplacer. Maintenant, je peux à nouveau me balader, promener les filles, faire une course et jusqu’à il y a peu, aller au travail ! Je suis complètement convaincue. Nous avons opté pour le modèle Big de chez Babboe qui, après étude de marché, offrait le meilleur rapport qualité prix. Je souhaitais pouvoir prendre au moins quatre enfants, si un prochain arrive, mais aussi pour pouvoir garder des enfants d’amis ou encore faire mes courses. C’est un choix pratique et économique. Je me gare où je veux (ou presque !) sans horodateur ou tour du quartier pour trouver une place. Je peux prendre les pistes cyclables. Aussi pour des raisons écologiques et sportives : je pédale, je pédale et et le recharge à l’électricité (c’était la condition !). J’attends le jour où le simple pédalage rechargera les batteries ! Je sais que vous êtes nombreux à rêver de ce mode de transport donc n’hésitez pas à me poser des questions si vous le souhaitez !

Pourquoi je n’ai pas choisi le biporteur ?

Le biporteur est nettement plus stable qu’un triporteur et permet d’éviter les bosses. Quand on a trois roues, impossible de les louper ! En revanche, je n’avais pas trouvé de 4 places dans mon budget donc la solution du triporteur a été comme une évidence !

Petite joie #2 – Mon protège téléphone

triporteur 4 protection téléphone portable

Pourquoi cela vaut-il une petite joie ? Parce que ce protège téléphone étanche me change la vie aussi ! Premièrement, il supporte le téléphone. A Bordeaux, j’ai sans cesse besoin d’un GPS, tant c’est étendu et plein de petites rues. J’en avais assez de m’arrêter à chaque fois pour regarder le GPS ou d’entendre trop tardivement la voix de Google maps depuis ma poche en me disant « zut, il fallait tourner lààààà » !!! Deuxièmement, c’est aussi un protège téléphone. Le mien est à l’abri de la pluie grâce à cette protection et… à Bordeaux, il pleut beaucoup !!!

Cela nous emmène aux deux petites joies suivantes !

Petite joie #3 – Mon Popin’s

triporteur 2 popins

Le Popin’s est l’accessoire du cycliste bordelais par excellence ! On le sait il pleut beaucoup à Bordeaux (c’est un euphémisme !). Pourtant, cette ville est la ville du vélo. Beaucoup de pistes cyclables sont aménagées, les vélos encouragés, etc. Alors, même si les températures y sont clémentes, quand il neige partout en France, il pleut à Bordeaux. Pas de quoi se décourager, il existe de nombreuses solutions pour faire du vélo sous la pluie et notamment le Popin’s qui permet de nous protéger. Je l’ai reçu à Noël et je trouve ça hyper sympa !!! C’est un accessoire en métal qui s’accroche sur le guidon du vélo. Il permet d’y fixer un parapluie (cf photo de début d’article !). Attention, ça ne s’utilise pas par grand vent !

Petite joie #4 – Mes bottines de pluie

triporteur 3 boots de pluie

Comme je l’ai dit précédemment, il pleut souvent à Bordeaux. J’avais acheté des bottines de pluie argentées pailletées (oui, je sais, bien kitch) il y a quelques années. Achetées trop petites, je les ai aussitôt revendues, ne pouvant les échanger. Recommençant le vélo à fond, j’ai donc demandé cela en cadeau pour Noël dernier. Gros coup de cœur pour les Be Only trouvées chez Spartoo avec l’élégance des petits glands sur le côté. Elles sont parfaites quand il s’agit de s’arrêter au feu rouge dans une flaque d’eau ou finir sa journée en ville tout en restant élégante !!!

Petite joie #5 – Mes coussins pour vélo cargo

Coussins pour vélo cargo 17

Il m’aura fallu un an pour les avoir ! J’ai enfin cousu pour mes demoiselles des coussins pour vélo cargo. C’est en réalité un accessoire indispensable même si j’ai mis près d’un an à les coudre. J’aurais pu les acheter, mais avec le siège enfant pour vélo cargo, ceux vendus ne sont pas adaptés. Puis, lorsque l’on sait coudre… on a envie de faire soi-même !

Je suis donc ravie du résultat, mes poupettes aussi. Vous souhaitez en coudre aussi ? J’ai pondu un tuto sur mon blog, n’hésitez pas à le consulter !

Les petites joies s’arrêtent normalement à cinq mais je fais une entorse à la règle en ajoutant les accessoires indispensables pour vélo que je me fournis ou que je bricole afin de vous donner plus d’idées !

Petite joie #6 – Des couvertures douillettes en chutes de tissu pour triporteur

Couverture en chutes triporteur 5

Au coeur de l’hiver, même si nos bambins sont plutôt bien abrités du vent, de la pluie et du froid, il ne fait pas si chaud dans un Babboe. Si en plus, vous avez vu un grand ciel bleu et enlevé la capote, alors, les mains peuvent se glacer un peu ! Je vous propose, pour assortir à vos coussins de Babboe, de chouettes couvertures à coudre en chutes de tissus. Toujours dans le vélo cargo, elles peuvent être sorties à tout moment si vos petits ont froid !

N’hésitez pas à aller voir le tuto par ICI. C’est simplissime et très chic !

Petite joie #7 – Mon poncho Décathlon

Poncho Décathlon -Pimprelys
Moi, le visage rougi de pluie, revenant de la messe des Cendres en triporteur !!!

Je ne suis pas sponsorisée par la marque, hein ! Mais il faut dire que le service R&D de cette enseigne est quand même bien douée pour nous pondre pile poil les trucs dont nous avons besoin ! J’ai reçu pour Noël 2020 le poncho pour pratique du vélo de ville ! Il est archi rentabilisé (oui, j’habite à Bordeaux !) et franchement pratique. Je ne comprends toujours pas pourquoi je ne l’ai pas demandé plus tôt !!!

Petite joie #8 – Du sport et prendre le temps

triporteur 6 pimprelys

Pour terminer cette série, je pourrais vous parler de bien d’autres accessoires ! J’aurais pu vous parler de :

  • mon cadenas de moto ;
  • mon casque ;
  • de mon gilet jaune ;
  • ou encore de mon écarteur de danger,  ni très glamour ni intéressant !

 

Je décide donc de vous dire simplement ma joie de circuler à vélo. Évidemment, partir le matin lorsqu’il fait encore nuit et qu’il pleut des trombes d’eau n’est pas facile. Pourtant, je trouve que cela change vraiment notre regard sur ce qui nous entoure. Cela me force à mettre de côté mon confort, dans une vie où se doit d’être agréable, cosy, cocoon et autres synonymes. Cela me permet de faire un peu de sport, dans ma vie bien chargée. Enfin, cela me permet de regarder les maisons, les gens, de m’arrêter dire bonjour plus facilement. J’ai bien conscience que c’est limité : on est plus lent qu’une voiture, on ne peut faire de très longues distances, c’est un mode de transport très citadin. Mais enfin, il est parfait pour mon quotidien !

 

Belle journée à vous !

 

Ps : n’hésitez pas à participer à « ma grande enquête« . Vous me rendriez un grand service. Je prends en compte les résultats jusqu’à fin février !!!

6 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *